La communication canine

Connaître la communication canine de manière approfondie, permet de bien comprendre la nature d’un comportement – même un clignement des yeux peut dans un contexte particulier, nous donner une indication de ce que ressent l’animal. Le chien est un animal très expréssif, qui communique extrêmement bien avec le language corporel. Ses comportements traduisent généralement bien ses émotions. Il est essentiel d’apprendre à bien communiquer avec lui.

La relation homme-animal

La gestion des problèmes comportementaux n’est pas possible sans la coopération du propriétaire de l’animal. Leur relation a souvent été impactée par ces problèmes et il faut travailler à sa reconstruction. Reconstruire un lien fort, restaurer la confiance, mieux se comprendre et communiquer sont au coeur de la résolution de ces problèmes. C’est donc avant tout un travail de médiation, qui prend en compte les sentiments de l’humain et ses besoins.

L’ éducation positive

C’est une école d’enseignement qui prône l’usage de méthodes bienveillantes, basées sur les connaissances scientifiques des mécanismes d’apprentissage du chien. Elle permet d’instaurer une meilleure communication et de motiver le chien à adopter des comportements plus adaptés à la cohabitation avec les humains. Il apprend en prenant du plaisir, ce qui le motive à coopérer avec son maître et renforce le lien qui les unit. 
Aucune méthode coercitive (impliquant l’usage de la force ou d’outils douloureux) n’est utilisée. Les méthodes positives sont plaisantes, valorisantes, ludiques et motivantes. 

Ma formation

Behaviorisme

Le behaviorisme est un courant de la psychologie fondé sur l’analyse appliquée des faits observables (les comportements) chez les sujets humains ou animaux. Il se différencie des autres courants majeurs de la psychologie qui sont centrés sur l’intériorité (pensées, sentiments, émotions). Il suit une méthodologie scientifique rigoureuse, focalisée sur l’analyse des relations “stimulus-réponse” : un comportement est une réponse à un évènement qui se produit dans l’environnement (stimulus). La nature du stimulus et celle de la réponse, nous permettent de mieux comprendre le mécanisme du comportement, notamment en matière d’apprentissage. Cette méthode est particulièrement utile lorsqu’on travaille avec des individus qui ne peuvent pas expliquer ce qu’ils ressentent, comme les animaux.

Ethologie

L’éthologie se différencie principalement du behaviourisme grâce à l’étude des comportements en milieu naturel (en opposition à l’étude expérimentale – dans un cadre controlé par l’humain). Bien connaître les comportements exprimés par les animaux dans leur milieu naturel nous permet ainsi, d’évaluer leur bien-être (s’ils ont la possibilité d’exprimer ces comportements). 

Psycho-physiologie et cognition

L’étude de ce qui n’est pas observable tient une part importante dans notre compréhension des mécanismes du comportement. Par exemple, elle nous permet de comprendre l’influence des émotions. Des processus internes peuvent jouer un rôle dans le déclenchement d’un comportement. Il est donc très utile de connaître les systèmes sensoriels, nerveux, hormonaux et musculaires de l’espèce étudiée pour expliquer ses comportements. L’étude de la cognition animale s’intéresse à des processus mentaux. Comme la réflexion, la mémoire, le language et l’attention.

 

 

Facebook
SOCIALICON
SOCIALICON
SOCIALICON